page contents TITRE DE LA PAGE CONTENU DE LA PAGE

Cayo Guillermo : l’île où vous devez absolument vous rendre !

Cayo guillermo accueil

Scroll this

Accueil » Cayo Guillermo : l’île où vous devez absolument vous rendre !

 

Obtenir l'itinéraireExportation en KML pour Google Earth/Google MapsOuvrir la carte toute seule en mode plein écranCréer l'image du code QR pour la carte seule en mode plein écranExporter au format GeoJSONExporter au format GeoRSS
Cayo Guillermo, Cuba

chargement de la carte - veuillez patienter...

Cayo Guillermo, Cuba 22.590800, -78.674200 Carte Cayo Guillermo, Cuba Cayo Guillermo, Ciego de Ávila, <em>Cuba</em> (Itinéraires)

Cayo Guillermo : l’île où vous devez absolument vous rendre !

Cayo Guillermo est une île du Nord de Cuba. La République de Cuba se constitue, en effet, de plusieurs îles, dont le Cayo Guillermo, entourée, par l’Océan Atlantique.

D’ailleurs, elle fait partie, avec les îles Cayo voisines (Cayo Coco, Cayo Paredon Grande et Cayo Cruz) de l’archipel Jardines del Rey (en français Jardins du Roi).
C’est pourquoi, Cayo Guillermo est une destination à ne pas rater. Elle est, à cet égard, riche de son patrimoine culturel, de la diversité de son paysage et de l’environnement mélancolique. Elle représente, donc, le symbole du passé et du présent marqués par la difficulté, l’espoir et une joie de vivre incomparable.

Dans cet article, nous vous donnerons, donc, trois raisons de visiter l’île Cayo Guillermo.

Son histoire

L’identité culturelle d’un peuple, c’est, avant tout, son histoire. Avant d’aborder le côté historique, l’on ne saurait manquer de vous parler de la situation géographique de l’île.

Le Cayo Guillermo se situe au Nord de Cuba, entre le baie des chiens (nom d’origine : Bahia de Perros) et l’océan Atlantique. En outre, il appartient à la province de Ciego de Avila, plus précisément dans la municipalité de Moron. A l’origine, des pêcheurs et des producteurs de charbon, habitaient cette île. Dès 1960, le Cayo Guillermo devint célèbre grâce à la présence des pêcheurs hauturiers : c’est le début de l’aventure.

La première station balnéaire fut donc créé en 1993. Depuis, l’île de Cayo Guillermo est la destination touristique le plus en vogue . A cette époque, cette station fut traitée, par les critiques, d’ « apartheid touristique ». En effet, les citoyens de la république de Cuba n’y étaient pas autorisés, à moins d’y travailler.
La République mère de l’île, Cuba, a été longtemps victime d’un embargo, qui l’a plongé dans un marasme économique. Cette plaie ouverte, encore aujourd’hui, n’empêche pas les touristes d’y venir pour se détendre. D’ailleurs, depuis 2000, la restriction sur l’île de Cayo Guillermo n’est, désormais, plus qu’un lointain souvenir.

Sa diversité bio végétale

L’une des raisons de visiter l’île de Cayo Guillermo réside dans la diversité de son paysage : la barrière de Corail del Rey, la Marine International, la route du Sucre, la lagune La Redonda (Lagon La Redonda), le relai de La Silla et le site de La Guira sont des exemples marquants de Cayo Guillermo.
En effet, à travers ce paysage riche, d’une beauté insoupçonnée, de nombreuses activités peuvent être pratiquées :

  •  Les activités sous-marines et les sports nautiques : 

Cayo Guillermo activité sous marine

Ces activités se pratiquent dans le récif corallien. Celui-ci est classé deuxième plus grand récif au monde et le plus grand de l’hémisphère occidental (situé à un à deux milles nautiques soit 1852 à 3704 mètres de la côte). Ce récif abrite, de fait, une biodiversité importante. Ses fonds marins, dotés de structures importantes, laissent transpercer, jusqu’aux  profondeurs, une lumière splendide. Cette barrière, la plus grande du monde après celle du récif corallien australien, est, donc, idéale pour l’observation et la photographie sous-marine. Les amoureux de la plongée y trouveront donc un très grand intérêt. De plus, ils pourront se loger, le temps de leur séjour, dans le plus prisé, le plus beau et le plus luxueux des hôtels de l’île, le Malia.

Le Cayo Guillermo Malia abord un cinq étoiles avec ses cabanes ombragées par une flore impressionnante et majestueuse.

 

  • Les ballades maritimes et la pêche par Cayo Guillermo Malia :

Cayo Guillermo- Pêcheurs

Une balade à travers la lagune la Redonda, s’étendant sur 4,5 km2, avec une végétation épaisse de mangrove, répartie sur plusieurs petits canaux, des activités de pêche organisées par le Centre

International de la pêche de la truite. Ainsi, le Cayo Guillermo Malia vous organise ces activités à travers la mangrove de la Cayo Guillermo.

  • Les baignades dans la Marine International Cayo Guillermo avec des dauphins :

 Vos yachts privés peuvent y accoster. Le Cayo Guillermo Malia s’offre à vous, pour vous reposer le temps d’un séjour.

 

  • Les excursions terrestres et les randonnées :

Flamants roses

Le Cayo Guillermo Malia vous fait visiter l’intérieur de l’île à travers des excursions sous forme de promenades en calèche dans la ville de Moron, la visite du Ranch Palma qui vous donne l’occasion de prendre, peut-être pour la première fois de votre vie, un déjeuner champêtre.

Découvrez aussi grâce au Cayo Guillermo Malia, la centrale de fabrication du sucre de canne ; le parc Marti entouré du théâtre principal, du musée des arts décoratifs, de la maison de Culture, de l’église de San Eugenio de la Palma et la Torcha de Jucaro à Moron, symbole de la guerre d’indépendance. Une petite visite des îles voisines comme le Cayo Coco vous permettra de découvrir, également, le relais de Silla, avec son écosystème dominé par les mangroves.

Le Cayo Guillermo Malia ne manquera pas de vous faire parcourir le site de Guira, un monument historique. Il regorge des vestiges d’une vieille colonie de charbonniers. Des chevaux, à votre disposition, vous permettront, aussi, de faire des randonnées, à travers une forêt luxuriante et sa faune composée majoritairement de flamants roses.

 Son climat et ses habitants

Un climat favorable domine Le Cayo Guillermo, avec une saison sèche (de Novembre en Avril), ainsi qu’une saison pluvieuse, s’alternant .

La saison sèche est propice aux activités de plages.

La saison pluvieuse, beaucoup plus rythmée par la présence des ouragans, encourage les activités à l’intérieur. Notamment, à travers des séances de thérapie idéales pour la relaxation du corps – n’est-ce-pas ce dont vous souhaiteriez aussi profiter en vous rendant à l’hôtel Cayo Guillermo, Malia ?

Les plages de Prohibida, de Pilar et de Playa Larga sont idéales pour l’écotourisme. Vous pourrez y faire de la plongée sous-marine et le kite surf. Ces plages sont, donc, l’occasion de réunir les habitants autour de fêtes, de séances de dégustation, animées par une ambiance extrêmement chaleureuse et enivrante qui vous feront oublier que ce pays souffre d’un mal être profond. Toujours le sourire aux lèvres, les habitants et le personnel de l’hôtel Cayo Guillermo, Malia, vous accueilleront à bras ouverts, avec des prix abordables sur tout l’ensemble de votre séjour.

Passez vos vacances dans cet endroit idyllique, vous fait rêver ?

Pour connaitre les offres, aux meilleurs prix, cliquez ici : C’est parti !

 

%d blogueurs aiment cette page :